Kristin B. – Parent

Nous avons trois enfants, âgés de sept, quatre, et deux ans. Les deux plus âgés fréquentent l’AAV, l’une en 2e année et l’autre en maternelle. 

Faisant face à la situation que nous vivons tous présentement, notre désir cette année scolaire était d’avoir une bonne routine et de la stabilité pour nos enfants. Il était aussi important pour nous de continuer leur apprentissage en la langue française et d’avoir accès aux ressources éducatives du conseil scolaire. L’AAV était donc le choix parfait pour notre famille. Malgré ceci, il s’agissait d’un nouveau format d’apprentissage pour nos enfants et cela peut comporter un certain niveau de risque quant au succès d’adoption. Le fait de savoir que nos enfants pouvaient retourner à l’école en présentiel à tout moment nous a vraiment donné la confiance d’aller de l’avant avec l’AAV.

Les avantages que nous avons constatés sont nombreux. En voici quelques-uns: Le fait d’être à la maison a permis à nos enfants de se rapprocher l’un de l’autre. Je crois que de passer toute la journée ensemble, de dîner ensemble, et d’aller jouer dehors ensemble durant les « récréations » a vraiment été quelque chose de très spécial pour mes enfants, lorsque je considère le lien qui est en train de se développer entre eux. Ma grande fille en deuxième année a appris à mieux développer son sens des responsabilités, en aidant ses deux petits frères (et sa maman!) durant la journée, tout en complétant ses propres devoirs. Ils ont pu aussi être plus engagés dans d’autres activités autour de la maison, par exemple nous avons beaucoup aimé jardiner et cuisiner ensemble. Le fait d’avoir les enfants à la maison nous a aussi permis, comme parents, de jouer un plus grand rôle dans leur éducation, et de mieux comprendre leurs forces et les points nécessitant plus d’effort et d’attention. Le temps épargné à ne pas avoir à se déplacer a aussi été un avantage car les enfants avaient plus de temps pour jouer dehors et faire d’autres activités. Ne pas avoir à se presser pour partir le matin a fait en sorte que l’environnement chez nous était plus calme et sans perturbations et nous a donné plus d’heures dans la journée, ce qui a été très positif pour la santé mentale de toute la famille.

Nos enfants font beaucoup d’activités sans écran durant la journée. Ces activités leurs permettent de travailler avec leurs mains, que ce soit pour écrire, pour bricoler, ou bien pour se déplacer et faire un peu d’exercice. J’ai beaucoup apprécié cet aspect de l’AAV. Malgré ma réticence que mes enfants soient devant l’écran toute la journée, ces activités ont beaucoup aidé à maintenir un bon équilibre.

J’étais très contente de voir que mes deux enfants ont assez rapidement développé un sentiment d’appartenance dans leurs salles de classe. Ils se sont tous les deux fait des amis, et demandent souvent de faire des « Meet » avec eux après l’école. Ce qui a été spécial c’est de se voir les uns les autres, chacun dans notre maison, nous apprend à connaître non seulement les camarades de classe, mais aussi leurs familles, ce qui donne vraiment un sentiment de proximité. Mes deux enfants ont aussi développé un attachement envers leurs enseignants. Comme parent, j’ai beaucoup apprécié d’avoir la chance de mieux connaître les enseignants de mes enfants. J’ai personnellement beaucoup appris en observant les enseignants et la façon qu’ils enseignent aux enfants. Ma plus grande fille était à l’école en présentiel avant la pandémie, et malgré que cela a toujours été une bonne expérience, j’ai toujours ressenti que j’aurai voulu mieux connaître les enseignants de mes enfants, et que j’aurai aussi voulu être plus impliquée dans l’éducation de mon enfant. Ceci a vraiment été l’un des plus grands atouts de l’ AAV. Lorsque je réfléchis à cette année, je me rends compte à quel point nous avons formé de beaux souvenirs ensemble. Je me sens chanceuse d’avoir eu l’opportunité de témoigner, et de faire partie de leur apprentissage et de leur développement de cette façon.

Finalement, mes enfants ont également un sens d’appartenance au plus grand AAV. Les annonces du lundi, le concert de noël, le concours de citrouilles décorées à Halloween, la journée du Carnaval, ainsi que plusieurs autres évènements ont fait en sorte que mes enfants ont développé un sens d’appartenance au-delà de leur salle de classe.

Autres articles